Skip to main content

Article on Ad Scientiam in Challenges.fr

Ad Scientiam is developing medical monitoring 2.0: the startup has developed a solution to collect real-world data for medical research, using the smartphone.

La start-up a développé un outil de collecte de données au service de la recherche médicale, en utilisant le smartphone.

Photo : Liouma Tokitsu, cofondateur de Ad Scientiam DR

 

 

Association entre des « geeks » et des médecins, Ad Scientiam a développé un outil de collecte de données au service de la recherche médicale. Alors que les chercheurs ont l’habitude de réaliser leurs études cliniques sur des questionnaires papier, Ad Scientiam leur permet d’obtenir des données beaucoup plus fiables grâce au smartphone. Très concrètement, les patients participant à une étude clinique répondent à un questionnaire médical préparé par le chercheur en se connectant sur leur mobile. « L’avantage du smartphone, c’est qu’il suit le patient tout au long de la journée. Il permet d’enregistrer des données, strictement réservées au médecin, en temps réel et de façon beaucoup plus fiable », souligne Liouma Tokitsu.

La société a été incubée dès sa création, à l’Institut de la Moelle Epinière de la Pitié Salpêtrière, avec le soutien des médecins, séduits d’emblée par cette méthode de recueil de données. Après avoir testé en 2014 son protocole de recherche auprès d’une dizaine de centres académiques (hôpitaux ou centres de recherche), la jeune entreprise a démarré la commercialisation de son application. Labellisé « Objectif One » par Scientipôle Initiative, vainqueur du CREAC 2014, lauréat du Start-up Contest de 2015, le projet a raflé de nombreuses distinctions et bénéficié de l’accompagnement Startup42, assuré par l’Epita.

Deuxième axe de développement, Ad Scientiam a l’ambition de développer de nouvelles grilles d’évaluation, plus fines, pour mesurer l’évolution de maladies rares ou complexes. La start-up a ainsi signé un partenariat avec le laboratoire Roche, qui va l’aider à bâtir une nouvelle échelle d’évaluation de la sclérose en plaques. Au printemps, Ad Scientiam va installer une équipe sur le campus du MIT, près de Boston. Son ambition est d’offrir aux hôpitaux américains sa solution informatique, qui, en plus de son intérêt pour la recherche académique, pourrait réduire fortement leurs coûts de gestion.

Fondateurs : Benjamin Pitrat, médecin ; Liouma Tokitsu, ingénieur informatique, diplômé de l’Epita ; Samir Medjebar, pharmacien et Essec
Montant des fonds recherchés : 1 million d'euros
Date de création : septembre 2013
Siège social : Paris
Contact : info@adscientiam.com

Voir l'article

Latest News

No news available.